Aglaja tire sa référence

Category: General

Le Groupe de danse Royal de Bruges Aglaja arrête ses activités. Le groupe était d’une valeur inestimable à Bruges, en Belgique et à l’étranger durant plus de cinquante ans. Des centaines d’adolescents ont fait partie de la troupe durant sa longue existence. Malheureusement il n’est plus possible de continuer ses activités. 

Un des piliers d’Aglaja était le fait que chaque année on recrutait de nouveaux jeunes danseurs. Malgré le fait qu’il ne fallait pas avoir de connaissances préalables pour faire partie du groupe, on ressentait depuis quelques années la difficulté d’attirer de nouveaux danseurs. Chorégraphe Jan Dewulf : «A notre grande tristesse, nous devons constater qu’il n’est plus possible de continuer de la manière artistique et pédagogique qu’on a toujours visée». C’est Jan Dewulf qui avait repris le groupe existant Keurgroep S.F.X. dans les années soixante et qui est resté le moteur d’Aglaja jusqu’à présent.

Aglaja a fait preuve d’une série de réalisations remarquables. Le groupe de danse s’est produit lors d’événements brugeois tels que la Procession du Saint-Sang, La semaine des Artistes Amateurs, la fête des Canaux et Fedekam Taptoe. Au niveau international, Aglaja s’est produit environ 1600 fois dans plus de 20 pays. Le groupe de danse était uniquement composé de danseurs et collaborateurs volontaires.

Voici quelques points forts à ne pas oublier: la chorégraphie en 1985 à Ypres devant le pape Jean Paul II, les nombreuses spectacles pour la maison royale belge et la tournée ‘European Way’ avec entre autres une performance en 1993 sur la Place Rouge à Moscou. A ne pas oublier non plus : la tournée en 2015 pour fêter le Jubilé d’or. Cette dernière tournée a duré un mois ayant comme destination finale Athènes en Grèce. Depuis cette même année 2015, Aglaja porte le prédicat d’honneur ‘Royal’.

D’une part la fin du groupe de danse du chorégraphe Jan Dewulf constitue un moment de deuil et de tristesse pour tous ceux qui ont soutenu le projet. D’autre part il y a aussi une grande gratitude. Voici l’administrateur exécutif Stefaan Franco: « Nous sommes contents de toutes les possibilités que l’école De Frères, où nous avions notre pied à terre, nous a données. Nous pensons également avec gratitude à tout ce que Aglaja a signifié pour de jeunes adolescents, pour les collaborateurs et surtout pour notre public.

Aglaja, nom de la mythologie grecque, réfère à la déesse de la beauté, de l’élégance et de la joie. Elle ne sera plus à admirer sur les scènes et lors des spectacles dans la rue. Mais tous ceux qui ont fait sa connaissance, danseurs ou spectateurs, ne l’oublieront jamais.

Bruges, le 11 octobre 2016